Comment se loger en alternance ?

Chaque année, de plus en plus d'étudiants choisissent de suivre une formation par alternance (contrat d'apprentissage ou de professionnalisation). Si l'alternance offre de nombreux avantages et séduit de plus en plus d'étudiants, elle est aussi source de nombreuses difficultés parmi lesquelles revient le plus souvent la problématique du logement.


Recevoir un salaire tout en suivant une formation, ne pas avoir à payer ses frais d'inscriptions à une école, acquérir une expérience professionnelle significative pour un futur employeur, mettre rapidement en pratique les apports académiques et se confronter à la réalité du terrain. L'alternance est indéniablement le type de formation le plus formateur et la montée en compétences des étudiants qui décident de suivre un tel cursus est de plus en plus recherchée sur le marché du travail.

Cependant, l'alternance peut vite devenir une source de stress pour les étudiants : responsabilités académiques et professionnelles, rythme école / entreprise soutenu, fin des vacances scolaires, perte du statut étudiant mais toujours considéré comme tel dans l'entreprise d'accueil, et, enfin, dans le cas où l'étudiant ne trouve pas d'entreprise dans la même ville que celle de son école, la problématique des déplacements et du double logement se fait ressentir.

Voici donc les principales solutions qui peuvent être adoptées par les étudiants en alternance qui ont leur école et leur entreprise dans deux villes différentes :

Louer deux logements


Cette solution est la plus confortable car elle permet d'avoir un pied à terre stable dans les deux villes mais c'est aussi la plus onéreuse : double loyer, double charges locatives, double caution, double assurance habitation, double abonnement internet, double taxe d'habitation,...

Faire de la location courte durée via des plateformes comme Airbnb


L'avantage de la location courte durée est de ne pas avoir à payer systématiquement deux loyers mais cela engendre malheureusement d'autres problèmes : enchaîner les recherches, les demandes de réservation, les prises de contact et les états des lieux, devoir vider le logement à chaque période, transporter toutes ses affaires systématiquement entre les deux villes. Il est difficile de se sentir chez soi et l'incertitude du prochain logement revient à chaque période.

Faire de la sous-location


La sous-location est légale en France avec l'accord du propriétaire et nous verrons, dans un prochain article, que malgré une certaine réticence par rapport à nos pays voisins, la sous-location se démocratise de plus en plus en France. Cette solution peut s'avérer très intéressante financièrement mais elle fonctionne souvent en bouche à oreille et il est donc difficile de trouver la bonne opportunité. De plus, le problème de la récurrence de l'accès au même logement d'une période à l'autre persiste. En effet, pour que cela fonctionne, il faudrait par exemple réaliser des échanges d'appartements entre étudiants en alternance aux emplois du temps complémentaires. C'est la solution que nous proposons chez Alternôme et que nous détaillerons plus bas dans le paragraphe « Faire de la colocation alternée ».

Accéder à un logement en résidence étudiante ou en foyer jeunes travailleurs


De nombreuses organisations, pour la plupart des associations, proposent des solutions de logement en résidence étudiante ou en foyer jeune travailleur. Les étudiants en alternance sont une de leurs principales cibles mais on y trouve également des jeunes en premier emploi, des stagiaires ou des personnes en reconversion professionnelle. Voici une liste de quelques organismes que nous avons sélectionné : ALTJ, ARFJ, ETAPE, L'URHAJ, Hénéo, I3F, ou encore le Crous.

Faire de la colocation alternée


C'est la solution que nous avons imaginée en créant Alternôme et qui permet aux étudiants en alternance qui ont leur école et leur entreprise dans deux villes différentes de s'entre-aider sur la question du logement. En effet, un étudiant qui dispose d'un logement libre sur certaines périodes peut le proposer à un autre étudiant en recherche de logement sur ces mêmes périodes. Avec la possibilité de renseigner les périodes exactes durant lesquelles un étudiant n'occupe pas son logement du fait de sa mobilité, un autre étudiant peut en profiter. Cela permet de partager les frais, d'éviter les doubles loyers, d'éviter les logements vides et d'avoir un pied à terre stable dans les deux villes.

Enfin, il existe des services qui proposent un accompagnement dans la recherche d'un logement pour les étudiants en mobilité. C'est le cas de notre partenaire le SIRA qui s’adresse aux personnes en contrat d’alternance (contrat d’apprentissage et contrat de professionnalisation) mais aussi aux stagiaires, aux jeunes en « garantie jeunes », aux demandeurs d’emploi… à toute personne en mobilité professionnelle sans restriction d’âge et sur tous les territoires. Le service est gratuit.

Le groupe Action Logement propose également des logements et des aides financières aux étudiants en alternance.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Formation en alternance : Comment trouver votre entreprise ?

La vacance des logements fait exploser les prix